Nos Automnales de la Renaissance 2019


C'était le samedi 29 septembre... Une belle journée ensoleillée, un spectacle réussi et une soirée sous le signe de l'ambiance. L'aboutissement d'un travail d'équipe dont nous pensons que nous pouvons être fiers!

Un petit reportage photographique pour immortaliser cet événement.


Le Cortège

Grand Place de Binche


 


 


 




 Réception à l'Hôtel de Ville








Le cortège arrive à la Collégiale Saint Ursmer sous bonne garde

la Garde Allemande, Binche

 


 Le spectacle à la Collégiale Saint Ursmer


L'ensemble de cuivres Interlude, Binche
 



Hripsimée (danses arméniennes), Bruxelles.





 



Capriool vzw - Centrum voor Oude Dans, Gent















L'ensemble de cuivres Interlude, Binche


quelques unes et quelques uns des Preudhommes






La prestation annuelle du serment
 



Charles Quint et sa Cour sont interprétés par VZW Keyzer Karel (Gand). Debout pour le serment, Charles Quint (Johnny Wante), à sa droite Marie de Hongrie (Lieve Vermeulen) et à sa gauche Eléonore de France (Sylvie Trezegnies, Preudhommes)


Evocation d'Eléonore de France. Elle se tient debout sur la scène. Justine interprète Eléonore enfant.



Passi & Con Amici, Anvers. Au luth, Paul Van Daal.





Hripsimée









L'ensemble de cuivres Interlude, Binche

Le spectacle se termine, départ du cortège pour le retour. Quelques uns d'entre nous restons dans la Collégiale. C'est qu'ils faut démonter le matériel et remettre la Collégiale en son état...


Charles Quint et Marie de Hongrie quittent la Collégiale

 Un peu de l'ambiance de notre soirée














les Collegians' Band, qui ont animé la soirée, avec beaucoup de succès








Le texte de l'évocation d'Eleonore:
 
Madame,



vous vîtes le jour à Louvain, le 15 novembre 1498. Votre enfance, c'est aux Pays d'en Bas que vous l'avez vécue. Comme le veut la tradition bourguignonne, c'est dans la langue et la culture française que vous fûtes éduquée. On dit que vous étiez une jeune fille joyeuse, bonne cavalière, bonne chasseresse, férue de musique, de littérature et de peinture. Vos goûts simples, votre modestie, votre délicatesse de sentiments vous avaient amenée à souhaiter épouser Frédéric du Palatinat.

Hélas, votre impérial frère Charles avait un autre projet pour vous, poussé par des raisons politiques. Et le 15 juillet 1518, vous épousâtes Emmanuel 1er, roi du Portugal. Votre aîné de trente ans, laid, infirme, dont vous eûtes deux enfants, l'infant Charles, qui décéda tout jeune, et l'infante Marie qui vécut jusqu'en 1577, et dont on dit qu'elle fut la plus riche princesse d'Europe. Emmanuel 1er mourut de la peste en 1521. A 23 ans, vous étiez veuve et Reine Douairière du Portugal!

Et vous quittâtes la cour du Portugal, sans votre fille Marie, qui y sera élevée par votre sœur Catherine de Castille, mais ça, c'est une autre histoire.

Charles Quint et François 1er, tout le monde le sait, furent de farouches ennemis. François 1er fut emprisonné en Espagne en 1525, et le traité de Cambrai qui s'en suivit, prévoyait que vous l'épouseriez. Oui, vous fûtes encore une fois l'instrument de la politique de votre impérial frère. Donc, le 4 juillet 1530, vous épousâtes François, roi de France, veuf de premières noces. Oh! on dit que vous fûtes sincère et loyale vis à vis de votre royal époux. Mais lui, préféra sa maîtresse Anne de Pisseleu, et votre vie de Reine de France sans pouvoir politique, se limita aux cérémonies, aux parades officielles. Encore faut-il dire que maintes fois, vous fûtes reçue comme la soeur de Charles Quint, et pas comme Reine de France... Vous n’eûtes pas d’enfant de François, parce qu’il n’en voulut point. Aussi cherchâtes-vous un peu d'affection auprès des siens, ceux de son premier mariage. Mais ils avaient gardé du ressentiment de la période où ils étaient otages de Charles Quint, et sous votre garde. Et malgré cette hostilité, vous tentâtes tout ce qui était en votre pouvoir pour réconcilier Charles et François. En vain, vous ne pûtes empêcher conflits et guerres, c'était mission impossible.

Et lorsque François 1er mourut, le 31 mars 1547, c'est sincèrement que vous le pleurâtes. Même si vos adversaires y virent de l'affectation... Vous fûtes obligée de quitter la Cour de France, on vous refusa l’escorte due aux Reines de France, vous fûtes gommée de la mémoire des Français, vous ne pûtes même pas reposer à votre mort aux côtés de votre époux en la basilique de Saint Denis.

Alors vous vous réfugiâtes aux Pays d'en Bas, auprès de votre sœur Marie de Hongrie. Nous savons que vous résidâtes ici, à Binche en 1549, au château de Marie, votre sœur, dans un appartement au premier étage du corps de logis du château, Nous savons vous reçûtes le 22 août 1549, avec Marie, avec le magistrat de la ville, Charles Quint et le cortège impérial et que vous fûtes de toutes les fêtes que Marie organisa en l’honneur de votre frère et de votre neveu Philippe. Et plus tard, lorsque Charles eut abdiqué en faveur de son fils Philippe, tous trois vous retirâtes en Espagne. Vous résidâtes à la cour de Jeanne d'Espagne, votre nièce, fille de Charles, à Valladolid.

En 1558, vous vous rendîtes au Portugal visiter votre fille Marie. Elle vous reçut bien mal, et pendant votre retour, le 15 février, vous mourûtes dans les bras de Marie d’une crise d’asthme. Funeste année d'ailleurs, puisque en septembre, votre frère Charles trépassa, suivi par votre sœur Marie en octobre. C'est au site royal de Saint-Laurent-de-l'Escurial que vous reposez, avec toute votre famille, et celle de votre neveu Philippe II.

Madame, votre Majesté, voilà quel fut votre destin, celui d'une grande dame, jouet des politiques impériales et royales!
(Bernard Rivir)
 
Nombreux sont ceux qui nous aidé à la réalisation de cet événement; Nous citerons dans le désordre, avec tous nos remerciements:


  • la Ville de Binche
  • Mme l'Echevine Larissa Davoine
  • Monsieur le Président du Cpas Jean-Luc Fayt
  • l'office du tourisme de Binche et son personnel
  • Monsieur le Doyen Louis Wetshokonda
  • la Fabrique d'Eglise
  • Eric et Françoise Gariup Deghislage
  • le service de prêt de matériel audio visuel de la province du Hainaut
  • VZW Keyzer karel
  • Capriool 
  • Passi & Con Amici
  • Hripsimée
  • l'Ensemble de Cuivre Interlude
  • le Collegians' Band
  • et tous les membres des Preudhommes qui ont œuvré à sa réussite

Les photos sont de Julie Deschamps, Guy Solaire et Christian Mostade.
Les quelques prises de vue de la soirée sont de Christian Mostade (montage Bernard Rivir)




--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Commentaires